comment-portrait-image

Le mal de dos, le mal du siècle

Statistiquement, on peut affirmer que près de huit Français sur dix souffrent de douleurs au dos au cours de leur vie. Qualifié de mal du siècle, ce que le grand public qualifie rapidement de mal de dos recouvre des troubles variés.

La lombalgie aiguë, qui intervient en bas du dos (région lombaire de la colonne vertébrale), est la forme la plus fréquente de cette pathologie et concerne près de 9 patients sur 10. C’est aussi la plus facile à traiter. Contrairement aux idées reçues, il est recommandé de faire de l’exercice et de rester actif afin de préserver les muscles. La lombalgie aiguë est un blocage douloureux d’origine discale du rachis lombaire.

La lombalgie est la manifestation la plus commune de la détérioration discale lombaire. Elle se caractérise cliniquement par la constatation d’une attitude antalgique et une évolution habituelle vers la guérison après 5 à 10 jours de repos.

Protocole de traitement de la lombalgie aigüe avec la tecarthérapie Winback

Face à une pathologie qui guérit d’elle-même au bout de quelques jours, c’est avant tout l’aspect antalgique facilement obtenu grâce à l’énergie Winback qui sera très intéressant. Il permettra ainsi de réduire la douleur de manière naturelle, en évitant la prises de médicaments ou d’anti-inflammatoires. Elle permet également au praticien de traiter le patient en le maintenant en position assise. En fonction de la posture du patient à son arrivée, on utilisera une plaque adhésive soit entre les omoplates soit au niveau du ventre.

Pour traiter la lombalgie à l’aide de l’énergie Winback, plusieurs étapes sont nécessaires.

Lors de la première séance, le traitement commence par un massage musculaire en périphérie de la douleur pour libérer les tensions, en CET Dynamic avec l’accessoire convexe. Le massage des muscles est ensuite prolongé en mode RET avec la Winback 1.0. On utilise alors moins de chaleur car nous sommes en phase inflammatoire, mais le travail est plus proche de la colonne, et l’action plus profonde. Toujours en mode RET, mais cette fois avec les bracelets ou en 1.0, le praticien va ensuite procéder à la mobilisation lombaire par appui sacré, puis au déverrouillage lombaire pour mobilisation en décubitus latéral, permettant un étirement des structures et la réalisation de quelques exercices. Le praticien va ensuite revenir en 1.0 (RET lowpulse), pour un retour à la température physiologique de début de séance, principalement sur la région inflammatoire. Il est nécessaire de prendre du temps lors de cette dernière étape, afin de réguler le métabolisme lors de cette phase inflammatoire.

Lors de la séance suivante, la part de thérapie manuelle sera plus importante. Après avoir débuté par la même étape (massage musculaire périphérique en CET avec convexe), on utilisera les bracelets sur le psoas et piriforme, avant de procéder à la vérification de la mobilité lombaire (mode RET – bracelets). Pour finir, on reviendra au 1.0 avec le mode RET lowpulse, d’abord pour une sollicitation posturale en lordose (assis par exemple), avant un retour à la température initiale, comme lors de la première séance.

Winback Rehabilitation

Connectez-vous à winback-academy.org pour plus de contenus

comment-portrait-image

La tendinite ou tendinopathie avec la tecarthérapie Winback

Qu’est-ce qu’une tendinite ?

Le terme de tendinite, qui désigne au départ une forme de tendinopathie, est entré dans le langage commun avec un usage abusif qui le qualifie d’une affection douloureuse du tendon.

En réalité, les tendinopathies peuvent être de trois types :

– Enthésopathie : zone d’insertion du tendon à l’os.

– les tendinoses : état de dégénérescence chronique non inflammatoire.

– les paraténonites ou ténosynovites : inflammatoires, avec atteinte de la gaine synoviale, hypervascularisation de la gaine du tendon et exsudat fibreux.

L’exemple du Tennis Elbow

L’épicondylite, autrement appelée « tennis elbow », est une affection très douloureuse située au niveau du coude. Le nom est trompeur puisqu’il concerne plus souvent les personnes exerçant des métiers qui les mènent à des surcharges ou des efforts répétés et saccadés.

Les symptômes de la tendinopathie suivants peuvent se manifester :

  • douleurs vives lors de certains mouvements

  • peau rouge, chaude et enflée au niveau de l’inflammation

  • douleur lors de la palpation de la zone (au niveau du tendon)

La tendinite usuelle découle habituellement de mouvements répétitifs, d’une blessure ou de mouvements trop intenses qui fatiguent le tendon. Ce type de tendinopathie (tendinite usuelle) se retrouve aussi souvent chez les travailleurs manuels ou les personnes âgées, dont les tendons ont subi des déchirures microscopiques provoquées par l’usure. L’origine peut aussi être neurologique et vertébrale, comme une névralgie cervico-brachiale.

Traitement de la tendinopathie avec la tecarthérapie Winback

Une séance avec la tecarthérapie Winback

C’est lorsque la douleur est très intense qu’un traitement avec l’énergie Winback apporte un gros plus, tant sur une inflammation aiguë que chronique, en procurant un soulagement instantané de la douleur.

Le kinésithérapeute cherchera à restaurer la mobilité du patient en éliminant les effets secondaires (contracture, fibrose, inflammation, oedème…). Cette libération du mouvement sans douleur permettra au thérapeute d’associer à l’énergie Winback des techniques manuelles (par exemple : massage transverse profond), actif (excentrique) ou de physiothérapie (autre équipement) et de se concentrer sur la lésion du tendon afin d’accélérer sa cicatrisation tissulaire. Pendant la séance de 20 minutes, le patient bénéficie de massages thérapeutiques et de mobilisations avec une chaleur adaptée et très confortable. Cette chaleur est une des actions biologiques de l’énergie Winback pour revasculariser les tissus ciblés. Ce traitement permettra au patient un retour plus rapide à l’exercice.

Nombre de séances

Une séance seulement peut suffire à atténuer les douleurs de la tendinopathie. WINBACK recommande entre 3 et 5 séances pour retrouver une mobilité complète. Au cours de la séance, le patient est accompagné dans des exercices d’assouplissement et de tonification. La prise en charge permet au patient de retrouver rapidement une activité physique et sportive. Le patient devient alors acteur de sa santé physique sans douleur.

L’oeil du pro

« Lors de la première séance, je vais cibler mes actions pour éliminer les tensions comme l’inflammation, les contractures ou fibroses qui sont les conséquences de la tendinopathie. Ces tensions éliminées, libèrent le mouvement et le patient retrouve sa mobilité. Vient ensuite une action ciblée pour résorber l’inflammation puis relancer le processus de cicatrisation de la lésion. Le gain de temps permet aussi une approche globale en libérant les tensions à distance comme au niveau du rachis si l’origine est neurologique. Les autres séances vont être consacrées à la cicatrisation puis le renforcement de la structure musculaire avoisinante à l’articulation. Pour ce genre de pathologie, je favorise la configuration Tecar 3.0 de l’énergie Winback afin de cibler au mieux mes actions.»

Loïc Dechaine, kiné de l’équipe de basket des Sharks d’Antibes (Pro A)

Winback Rehabilitation

Connectez-vous à winback-academy.org pour plus de contenus

comment-portrait-image

Qu’est-ce que l’arthrose ?

L’arthrose est définie dans le dictionnaire de l’Académie nationale de médecine comme une arthropathie chronique. Celle-ci est caractérisée par la destruction primitive des cartilages articulaires, une ostéophytose marginale et souvent une ostéosclérose sous-chondrale ; la synoviale est souvent inflammatoire.

Symptômes et causes de l’arthrose

  • L’arthrose peut être cliniquement présente, muette à la radiographie et confirmée par l’examen IRM.
  • Un fonctionnement chondrocytaire anormal provoque un déséquilibre entre formation et résorption cartilagineuse avec une augmentation de la teneur en eau du cartilage et une perte des propriétés mécaniques.

  • L’arthrose se manifeste par des douleurs augmentées par la sollicitation ou la mobilisation articulaire et calmées par le repos.

  • L’enraidissement matinal est bref, des craquements sont souvent perçus. Des épanchements peuvent apparaître. Elle se traduit radiologiquement, par un pincement de l’interligne articulaire, une ostéosclérose sous-chondrale et une ostéophytose marginale.

  • Cette maladie dont la fréquence croit avec l’âge, peut être mono ou poly-articulaire (polyarthrose).

  • Certaines formes font intervenir un terrain génétique (nodosités d’Heberden), des facteurs mécaniques (arthrose sur dysplasie), des anomalies métaboliques (obésité et arthrose du genou, hémochromatose).

Soulager et prévenir l’arthrose avec la tecarthérapie Winback

L’arthrose est un phénomène évolutif, et un jour ou l’autre nous aurons tous de l’arthrose. La localisation sera différente en fonction de nos différences de posture (scoliose, genou valgus, pieds plats, …) et aussi en fonction de notre activité. La différence dans l’âge d’apparition et son évolution plus ou moins rapide, réside dans le fait que l’on continue à bouger ou non. Plus on est sédentaire plus l’évolution est rapide. Deuxième point : la douleur peut amener à une sédentarité forcée et rentrer dans un cercle vicieux. C’est là où Winback intervient pour briser ce cercle…

L’arthrose ne peut pas réellement être traitée et personne ne peut le faire actuellement. En kinésithérapie, celle-ci peut être soulagée, avec un entretien et une amélioration des amplitudes et une diminution temporaire de la pression qui s’exerce sur l’articulation. Les médecins ne soignent pas plus l’arthrose, les rhumatologues ne font pas mieux. Les anti-douleurs ou anti-inflammatoires sont souvent utilisés, et quand l’arthrose est trop importante on passe par la chirurgie pour abraser la surface ou carrément mettre une prothèse.

Avec la tecarthérapie Winback, les praticiens retrouvent un aspect antalgique intéressant qui leur permet de libérer les tensions péri-articulaires plus facilement. La différence faite par l’utilisation de la tecarthérapie, c’est qu’elle permet ainsi une action au plus proche de l’articulation (vascularisation et libération des structures) contrairement aux autres traitements dont peuvent disposer les kinésithérapeutes.

Cela apporte une aide à la thérapie manuelle mais facilite aussi grandement le travail actif qui est le point essentiel pour lutter contre l’enraidissement et l’aggravation de l’arthrose.

Cas pratique avec l’arthrose de hanche :

Actuellement les kinésithérapeutes ne voient plus trop d’arthrose de hanche. Les rares patients concernés ont le plus souvent été opérés pour une pose de prothèse de hanche (et dans ce cas c’est suite à un problème car normalement les séances de kiné ne sont plus nécessaires après la pose d’une prothèse de hanche).

En revanche, le fait d’utiliser la tecarthérapie Winback permet de repousser l’opération par un coté préventif, en entretenant les amplitudes : on va ainsi pouvoir ralentir l’évolution et redonner de la qualité de vie au patient. On dit souvent qu’il vaut mieux prévenir que guérir, et c’est aussi à cela que peuvent servir nos équipements : redonner de la qualité de vie et repousser l’opération, en engendrant également une économie de soin.

Connectez-vous sur Winback-Academy.org pour découvrir les protocoles Winback pour traiter l'arthrose

Winback Rehabilitation

Connectez-vous à winback-academy.org pour plus de contenus

comment-portrait-image

Le mal de dos, le mal du siècle

Statistiquement, on peut affirmer que près de huit Français sur dix souffrent de douleurs au dos au cours de leur vie. Qualifié de mal du siècle, ce que le grand public qualifie rapidement de mal de dos recouvre des troubles variés.

La lombalgie aiguë, qui intervient en bas du dos (région lombaire de la colonne vertébrale), est la forme la plus fréquente de cette pathologie et concerne près de 9 patients sur 10. C’est aussi la plus facile à traiter. Contrairement aux idées reçues, il est recommandé de faire de l’exercice et de rester actif afin de préserver les muscles. La lombalgie aiguë est un blocage douloureux d’origine discale du rachis lombaire.

La lombalgie est la manifestation la plus commune de la détérioration discale lombaire. Elle se caractérise cliniquement par la constatation d’une attitude antalgique et une évolution habituelle vers la guérison après 5 à 10 jours de repos.

Protocole de traitement de la lombalgie aigüe avec la tecarthérapie Winback

Face à une pathologie qui guérit d’elle-même au bout de quelques jours, c’est avant tout l’aspect antalgique facilement obtenu grâce à l’énergie Winback qui sera très intéressant. Il permettra ainsi de réduire la douleur de manière naturelle, en évitant la prises de médicaments ou d’anti-inflammatoires. Elle permet également au praticien de traiter le patient en le maintenant en position assise. En fonction de la posture du patient à son arrivée, on utilisera une plaque adhésive soit entre les omoplates soit au niveau du ventre.

Pour traiter la lombalgie à l’aide de l’énergie Winback, plusieurs étapes sont nécessaires.

Lors de la première séance, le traitement commence par un massage musculaire en périphérie de la douleur pour libérer les tensions, en CET Dynamic avec l’accessoire convexe. Le massage des muscles est ensuite prolongé en mode RET avec la Winback 1.0. On utilise alors moins de chaleur car nous sommes en phase inflammatoire, mais le travail est plus proche de la colonne, et l’action plus profonde. Toujours en mode RET, mais cette fois avec les bracelets ou en 1.0, le praticien va ensuite procéder à la mobilisation lombaire par appui sacré, puis au déverrouillage lombaire pour mobilisation en décubitus latéral, permettant un étirement des structures et la réalisation de quelques exercices. Le praticien va ensuite revenir en 1.0 (RET lowpulse), pour un retour à la température physiologique de début de séance, principalement sur la région inflammatoire. Il est nécessaire de prendre du temps lors de cette dernière étape, afin de réguler le métabolisme lors de cette phase inflammatoire.

Lors de la séance suivante, la part de thérapie manuelle sera plus importante. Après avoir débuté par la même étape (massage musculaire périphérique en CET avec convexe), on utilisera les bracelets sur le psoas et piriforme, avant de procéder à la vérification de la mobilité lombaire (mode RET – bracelets). Pour finir, on reviendra au 1.0 avec le mode RET lowpulse, d’abord pour une sollicitation posturale en lordose (assis par exemple), avant un retour à la température initiale, comme lors de la première séance.

Winback Rehabilitation

Connectez-vous à winback-academy.org pour plus de contenus

comment-portrait-image

La tendinite ou tendinopathie avec la tecarthérapie Winback

Qu’est-ce qu’une tendinite ?

Le terme de tendinite, qui désigne au départ une forme de tendinopathie, est entré dans le langage commun avec un usage abusif qui le qualifie d’une affection douloureuse du tendon.

En réalité, les tendinopathies peuvent être de trois types :

– Enthésopathie : zone d’insertion du tendon à l’os.

– les tendinoses : état de dégénérescence chronique non inflammatoire.

– les paraténonites ou ténosynovites : inflammatoires, avec atteinte de la gaine synoviale, hypervascularisation de la gaine du tendon et exsudat fibreux.

L’exemple du Tennis Elbow

L’épicondylite, autrement appelée « tennis elbow », est une affection très douloureuse située au niveau du coude. Le nom est trompeur puisqu’il concerne plus souvent les personnes exerçant des métiers qui les mènent à des surcharges ou des efforts répétés et saccadés.

Les symptômes de la tendinopathie suivants peuvent se manifester :

  • douleurs vives lors de certains mouvements

  • peau rouge, chaude et enflée au niveau de l’inflammation

  • douleur lors de la palpation de la zone (au niveau du tendon)

La tendinite usuelle découle habituellement de mouvements répétitifs, d’une blessure ou de mouvements trop intenses qui fatiguent le tendon. Ce type de tendinopathie (tendinite usuelle) se retrouve aussi souvent chez les travailleurs manuels ou les personnes âgées, dont les tendons ont subi des déchirures microscopiques provoquées par l’usure. L’origine peut aussi être neurologique et vertébrale, comme une névralgie cervico-brachiale.

Traitement de la tendinopathie avec la tecarthérapie Winback

Une séance avec la tecarthérapie Winback

C’est lorsque la douleur est très intense qu’un traitement avec l’énergie Winback apporte un gros plus, tant sur une inflammation aiguë que chronique, en procurant un soulagement instantané de la douleur.

Le kinésithérapeute cherchera à restaurer la mobilité du patient en éliminant les effets secondaires (contracture, fibrose, inflammation, oedème…). Cette libération du mouvement sans douleur permettra au thérapeute d’associer à l’énergie Winback des techniques manuelles (par exemple : massage transverse profond), actif (excentrique) ou de physiothérapie (autre équipement) et de se concentrer sur la lésion du tendon afin d’accélérer sa cicatrisation tissulaire. Pendant la séance de 20 minutes, le patient bénéficie de massages thérapeutiques et de mobilisations avec une chaleur adaptée et très confortable. Cette chaleur est une des actions biologiques de l’énergie Winback pour revasculariser les tissus ciblés. Ce traitement permettra au patient un retour plus rapide à l’exercice.

Nombre de séances

Une séance seulement peut suffire à atténuer les douleurs de la tendinopathie. WINBACK recommande entre 3 et 5 séances pour retrouver une mobilité complète. Au cours de la séance, le patient est accompagné dans des exercices d’assouplissement et de tonification. La prise en charge permet au patient de retrouver rapidement une activité physique et sportive. Le patient devient alors acteur de sa santé physique sans douleur.

L’oeil du pro

« Lors de la première séance, je vais cibler mes actions pour éliminer les tensions comme l’inflammation, les contractures ou fibroses qui sont les conséquences de la tendinopathie. Ces tensions éliminées, libèrent le mouvement et le patient retrouve sa mobilité. Vient ensuite une action ciblée pour résorber l’inflammation puis relancer le processus de cicatrisation de la lésion. Le gain de temps permet aussi une approche globale en libérant les tensions à distance comme au niveau du rachis si l’origine est neurologique. Les autres séances vont être consacrées à la cicatrisation puis le renforcement de la structure musculaire avoisinante à l’articulation. Pour ce genre de pathologie, je favorise la configuration Tecar 3.0 de l’énergie Winback afin de cibler au mieux mes actions.»

Loïc Dechaine, kiné de l’équipe de basket des Sharks d’Antibes (Pro A)

Winback Rehabilitation

Connectez-vous à winback-academy.org pour plus de contenus

comment-portrait-image
comment-portrait-image
comment-portrait-image
comment-portrait-image
comment-portrait-image
comment-portrait-image
comment-portrait-image
comment-portrait-image
comment-portrait-image

Le mal de dos, le mal du siècle

Statistiquement, on peut affirmer que près de huit Français sur dix souffrent de douleurs au dos au cours de leur vie. Qualifié de mal du siècle, ce que le grand public qualifie rapidement de mal de dos recouvre des troubles variés.

La lombalgie aiguë, qui intervient en bas du dos (région lombaire de la colonne vertébrale), est la forme la plus fréquente de cette pathologie et concerne près de 9 patients sur 10. C’est aussi la plus facile à traiter. Contrairement aux idées reçues, il est recommandé de faire de l’exercice et de rester actif afin de préserver les muscles. La lombalgie aiguë est un blocage douloureux d’origine discale du rachis lombaire.

La lombalgie est la manifestation la plus commune de la détérioration discale lombaire. Elle se caractérise cliniquement par la constatation d’une attitude antalgique et une évolution habituelle vers la guérison après 5 à 10 jours de repos.

Protocole de traitement de la lombalgie aigüe avec la tecarthérapie Winback

Face à une pathologie qui guérit d’elle-même au bout de quelques jours, c’est avant tout l’aspect antalgique facilement obtenu grâce à l’énergie Winback qui sera très intéressant. Il permettra ainsi de réduire la douleur de manière naturelle, en évitant la prises de médicaments ou d’anti-inflammatoires. Elle permet également au praticien de traiter le patient en le maintenant en position assise. En fonction de la posture du patient à son arrivée, on utilisera une plaque adhésive soit entre les omoplates soit au niveau du ventre.

Pour traiter la lombalgie à l’aide de l’énergie Winback, plusieurs étapes sont nécessaires.

Lors de la première séance, le traitement commence par un massage musculaire en périphérie de la douleur pour libérer les tensions, en CET Dynamic avec l’accessoire convexe. Le massage des muscles est ensuite prolongé en mode RET avec la Winback 1.0. On utilise alors moins de chaleur car nous sommes en phase inflammatoire, mais le travail est plus proche de la colonne, et l’action plus profonde. Toujours en mode RET, mais cette fois avec les bracelets ou en 1.0, le praticien va ensuite procéder à la mobilisation lombaire par appui sacré, puis au déverrouillage lombaire pour mobilisation en décubitus latéral, permettant un étirement des structures et la réalisation de quelques exercices. Le praticien va ensuite revenir en 1.0 (RET lowpulse), pour un retour à la température physiologique de début de séance, principalement sur la région inflammatoire. Il est nécessaire de prendre du temps lors de cette dernière étape, afin de réguler le métabolisme lors de cette phase inflammatoire.

Lors de la séance suivante, la part de thérapie manuelle sera plus importante. Après avoir débuté par la même étape (massage musculaire périphérique en CET avec convexe), on utilisera les bracelets sur le psoas et piriforme, avant de procéder à la vérification de la mobilité lombaire (mode RET – bracelets). Pour finir, on reviendra au 1.0 avec le mode RET lowpulse, d’abord pour une sollicitation posturale en lordose (assis par exemple), avant un retour à la température initiale, comme lors de la première séance.

Winback Rehabilitation

Connectez-vous à winback-academy.org pour plus de contenus

La tendinite ou tendinopathie avec la tecarthérapie Winback

Qu’est-ce qu’une tendinite ?

Le terme de tendinite, qui désigne au départ une forme de tendinopathie, est entré dans le langage commun avec un usage abusif qui le qualifie d’une affection douloureuse du tendon.

En réalité, les tendinopathies peuvent être de trois types :

– Enthésopathie : zone d’insertion du tendon à l’os.

– les tendinoses : état de dégénérescence chronique non inflammatoire.

– les paraténonites ou ténosynovites : inflammatoires, avec atteinte de la gaine synoviale, hypervascularisation de la gaine du tendon et exsudat fibreux.

L’exemple du Tennis Elbow

L’épicondylite, autrement appelée « tennis elbow », est une affection très douloureuse située au niveau du coude. Le nom est trompeur puisqu’il concerne plus souvent les personnes exerçant des métiers qui les mènent à des surcharges ou des efforts répétés et saccadés.

Les symptômes de la tendinopathie suivants peuvent se manifester :

  • douleurs vives lors de certains mouvements

  • peau rouge, chaude et enflée au niveau de l’inflammation

  • douleur lors de la palpation de la zone (au niveau du tendon)

La tendinite usuelle découle habituellement de mouvements répétitifs, d’une blessure ou de mouvements trop intenses qui fatiguent le tendon. Ce type de tendinopathie (tendinite usuelle) se retrouve aussi souvent chez les travailleurs manuels ou les personnes âgées, dont les tendons ont subi des déchirures microscopiques provoquées par l’usure. L’origine peut aussi être neurologique et vertébrale, comme une névralgie cervico-brachiale.

Traitement de la tendinopathie avec la tecarthérapie Winback

Une séance avec la tecarthérapie Winback

C’est lorsque la douleur est très intense qu’un traitement avec l’énergie Winback apporte un gros plus, tant sur une inflammation aiguë que chronique, en procurant un soulagement instantané de la douleur.

Le kinésithérapeute cherchera à restaurer la mobilité du patient en éliminant les effets secondaires (contracture, fibrose, inflammation, oedème…). Cette libération du mouvement sans douleur permettra au thérapeute d’associer à l’énergie Winback des techniques manuelles (par exemple : massage transverse profond), actif (excentrique) ou de physiothérapie (autre équipement) et de se concentrer sur la lésion du tendon afin d’accélérer sa cicatrisation tissulaire. Pendant la séance de 20 minutes, le patient bénéficie de massages thérapeutiques et de mobilisations avec une chaleur adaptée et très confortable. Cette chaleur est une des actions biologiques de l’énergie Winback pour revasculariser les tissus ciblés. Ce traitement permettra au patient un retour plus rapide à l’exercice.

Nombre de séances

Une séance seulement peut suffire à atténuer les douleurs de la tendinopathie. WINBACK recommande entre 3 et 5 séances pour retrouver une mobilité complète. Au cours de la séance, le patient est accompagné dans des exercices d’assouplissement et de tonification. La prise en charge permet au patient de retrouver rapidement une activité physique et sportive. Le patient devient alors acteur de sa santé physique sans douleur.

L’oeil du pro

« Lors de la première séance, je vais cibler mes actions pour éliminer les tensions comme l’inflammation, les contractures ou fibroses qui sont les conséquences de la tendinopathie. Ces tensions éliminées, libèrent le mouvement et le patient retrouve sa mobilité. Vient ensuite une action ciblée pour résorber l’inflammation puis relancer le processus de cicatrisation de la lésion. Le gain de temps permet aussi une approche globale en libérant les tensions à distance comme au niveau du rachis si l’origine est neurologique. Les autres séances vont être consacrées à la cicatrisation puis le renforcement de la structure musculaire avoisinante à l’articulation. Pour ce genre de pathologie, je favorise la configuration Tecar 3.0 de l’énergie Winback afin de cibler au mieux mes actions.»

Loïc Dechaine, kiné de l’équipe de basket des Sharks d’Antibes (Pro A)

Winback Rehabilitation

Connectez-vous à winback-academy.org pour plus de contenus

Qu’est-ce que l’arthrose ?

L’arthrose est définie dans le dictionnaire de l’Académie nationale de médecine comme une arthropathie chronique. Celle-ci est caractérisée par la destruction primitive des cartilages articulaires, une ostéophytose marginale et souvent une ostéosclérose sous-chondrale ; la synoviale est souvent inflammatoire.

Symptômes et causes de l’arthrose

  • L’arthrose peut être cliniquement présente, muette à la radiographie et confirmée par l’examen IRM.
  • Un fonctionnement chondrocytaire anormal provoque un déséquilibre entre formation et résorption cartilagineuse avec une augmentation de la teneur en eau du cartilage et une perte des propriétés mécaniques.

  • L’arthrose se manifeste par des douleurs augmentées par la sollicitation ou la mobilisation articulaire et calmées par le repos.

  • L’enraidissement matinal est bref, des craquements sont souvent perçus. Des épanchements peuvent apparaître. Elle se traduit radiologiquement, par un pincement de l’interligne articulaire, une ostéosclérose sous-chondrale et une ostéophytose marginale.

  • Cette maladie dont la fréquence croit avec l’âge, peut être mono ou poly-articulaire (polyarthrose).

  • Certaines formes font intervenir un terrain génétique (nodosités d’Heberden), des facteurs mécaniques (arthrose sur dysplasie), des anomalies métaboliques (obésité et arthrose du genou, hémochromatose).

Soulager et prévenir l’arthrose avec la tecarthérapie Winback

L’arthrose est un phénomène évolutif, et un jour ou l’autre nous aurons tous de l’arthrose. La localisation sera différente en fonction de nos différences de posture (scoliose, genou valgus, pieds plats, …) et aussi en fonction de notre activité. La différence dans l’âge d’apparition et son évolution plus ou moins rapide, réside dans le fait que l’on continue à bouger ou non. Plus on est sédentaire plus l’évolution est rapide. Deuxième point : la douleur peut amener à une sédentarité forcée et rentrer dans un cercle vicieux. C’est là où Winback intervient pour briser ce cercle…

L’arthrose ne peut pas réellement être traitée et personne ne peut le faire actuellement. En kinésithérapie, celle-ci peut être soulagée, avec un entretien et une amélioration des amplitudes et une diminution temporaire de la pression qui s’exerce sur l’articulation. Les médecins ne soignent pas plus l’arthrose, les rhumatologues ne font pas mieux. Les anti-douleurs ou anti-inflammatoires sont souvent utilisés, et quand l’arthrose est trop importante on passe par la chirurgie pour abraser la surface ou carrément mettre une prothèse.

Avec la tecarthérapie Winback, les praticiens retrouvent un aspect antalgique intéressant qui leur permet de libérer les tensions péri-articulaires plus facilement. La différence faite par l’utilisation de la tecarthérapie, c’est qu’elle permet ainsi une action au plus proche de l’articulation (vascularisation et libération des structures) contrairement aux autres traitements dont peuvent disposer les kinésithérapeutes.

Cela apporte une aide à la thérapie manuelle mais facilite aussi grandement le travail actif qui est le point essentiel pour lutter contre l’enraidissement et l’aggravation de l’arthrose.

Cas pratique avec l’arthrose de hanche :

Actuellement les kinésithérapeutes ne voient plus trop d’arthrose de hanche. Les rares patients concernés ont le plus souvent été opérés pour une pose de prothèse de hanche (et dans ce cas c’est suite à un problème car normalement les séances de kiné ne sont plus nécessaires après la pose d’une prothèse de hanche).

En revanche, le fait d’utiliser la tecarthérapie Winback permet de repousser l’opération par un coté préventif, en entretenant les amplitudes : on va ainsi pouvoir ralentir l’évolution et redonner de la qualité de vie au patient. On dit souvent qu’il vaut mieux prévenir que guérir, et c’est aussi à cela que peuvent servir nos équipements : redonner de la qualité de vie et repousser l’opération, en engendrant également une économie de soin.

Connectez-vous sur Winback-Academy.org pour découvrir les protocoles Winback pour traiter l'arthrose

Winback Rehabilitation

Connectez-vous à winback-academy.org pour plus de contenus

Le mal de dos, le mal du siècle

Statistiquement, on peut affirmer que près de huit Français sur dix souffrent de douleurs au dos au cours de leur vie. Qualifié de mal du siècle, ce que le grand public qualifie rapidement de mal de dos recouvre des troubles variés.

La lombalgie aiguë, qui intervient en bas du dos (région lombaire de la colonne vertébrale), est la forme la plus fréquente de cette pathologie et concerne près de 9 patients sur 10. C’est aussi la plus facile à traiter. Contrairement aux idées reçues, il est recommandé de faire de l’exercice et de rester actif afin de préserver les muscles. La lombalgie aiguë est un blocage douloureux d’origine discale du rachis lombaire.

La lombalgie est la manifestation la plus commune de la détérioration discale lombaire. Elle se caractérise cliniquement par la constatation d’une attitude antalgique et une évolution habituelle vers la guérison après 5 à 10 jours de repos.

Protocole de traitement de la lombalgie aigüe avec la tecarthérapie Winback

Face à une pathologie qui guérit d’elle-même au bout de quelques jours, c’est avant tout l’aspect antalgique facilement obtenu grâce à l’énergie Winback qui sera très intéressant. Il permettra ainsi de réduire la douleur de manière naturelle, en évitant la prises de médicaments ou d’anti-inflammatoires. Elle permet également au praticien de traiter le patient en le maintenant en position assise. En fonction de la posture du patient à son arrivée, on utilisera une plaque adhésive soit entre les omoplates soit au niveau du ventre.

Pour traiter la lombalgie à l’aide de l’énergie Winback, plusieurs étapes sont nécessaires.

Lors de la première séance, le traitement commence par un massage musculaire en périphérie de la douleur pour libérer les tensions, en CET Dynamic avec l’accessoire convexe. Le massage des muscles est ensuite prolongé en mode RET avec la Winback 1.0. On utilise alors moins de chaleur car nous sommes en phase inflammatoire, mais le travail est plus proche de la colonne, et l’action plus profonde. Toujours en mode RET, mais cette fois avec les bracelets ou en 1.0, le praticien va ensuite procéder à la mobilisation lombaire par appui sacré, puis au déverrouillage lombaire pour mobilisation en décubitus latéral, permettant un étirement des structures et la réalisation de quelques exercices. Le praticien va ensuite revenir en 1.0 (RET lowpulse), pour un retour à la température physiologique de début de séance, principalement sur la région inflammatoire. Il est nécessaire de prendre du temps lors de cette dernière étape, afin de réguler le métabolisme lors de cette phase inflammatoire.

Lors de la séance suivante, la part de thérapie manuelle sera plus importante. Après avoir débuté par la même étape (massage musculaire périphérique en CET avec convexe), on utilisera les bracelets sur le psoas et piriforme, avant de procéder à la vérification de la mobilité lombaire (mode RET – bracelets). Pour finir, on reviendra au 1.0 avec le mode RET lowpulse, d’abord pour une sollicitation posturale en lordose (assis par exemple), avant un retour à la température initiale, comme lors de la première séance.

Winback Rehabilitation

Connectez-vous à winback-academy.org pour plus de contenus

La tendinite ou tendinopathie avec la tecarthérapie Winback

Qu’est-ce qu’une tendinite ?

Le terme de tendinite, qui désigne au départ une forme de tendinopathie, est entré dans le langage commun avec un usage abusif qui le qualifie d’une affection douloureuse du tendon.

En réalité, les tendinopathies peuvent être de trois types :

– Enthésopathie : zone d’insertion du tendon à l’os.

– les tendinoses : état de dégénérescence chronique non inflammatoire.

– les paraténonites ou ténosynovites : inflammatoires, avec atteinte de la gaine synoviale, hypervascularisation de la gaine du tendon et exsudat fibreux.

L’exemple du Tennis Elbow

L’épicondylite, autrement appelée « tennis elbow », est une affection très douloureuse située au niveau du coude. Le nom est trompeur puisqu’il concerne plus souvent les personnes exerçant des métiers qui les mènent à des surcharges ou des efforts répétés et saccadés.

Les symptômes de la tendinopathie suivants peuvent se manifester :

  • douleurs vives lors de certains mouvements

  • peau rouge, chaude et enflée au niveau de l’inflammation

  • douleur lors de la palpation de la zone (au niveau du tendon)

La tendinite usuelle découle habituellement de mouvements répétitifs, d’une blessure ou de mouvements trop intenses qui fatiguent le tendon. Ce type de tendinopathie (tendinite usuelle) se retrouve aussi souvent chez les travailleurs manuels ou les personnes âgées, dont les tendons ont subi des déchirures microscopiques provoquées par l’usure. L’origine peut aussi être neurologique et vertébrale, comme une névralgie cervico-brachiale.

Traitement de la tendinopathie avec la tecarthérapie Winback

Une séance avec la tecarthérapie Winback

C’est lorsque la douleur est très intense qu’un traitement avec l’énergie Winback apporte un gros plus, tant sur une inflammation aiguë que chronique, en procurant un soulagement instantané de la douleur.

Le kinésithérapeute cherchera à restaurer la mobilité du patient en éliminant les effets secondaires (contracture, fibrose, inflammation, oedème…). Cette libération du mouvement sans douleur permettra au thérapeute d’associer à l’énergie Winback des techniques manuelles (par exemple : massage transverse profond), actif (excentrique) ou de physiothérapie (autre équipement) et de se concentrer sur la lésion du tendon afin d’accélérer sa cicatrisation tissulaire. Pendant la séance de 20 minutes, le patient bénéficie de massages thérapeutiques et de mobilisations avec une chaleur adaptée et très confortable. Cette chaleur est une des actions biologiques de l’énergie Winback pour revasculariser les tissus ciblés. Ce traitement permettra au patient un retour plus rapide à l’exercice.

Nombre de séances

Une séance seulement peut suffire à atténuer les douleurs de la tendinopathie. WINBACK recommande entre 3 et 5 séances pour retrouver une mobilité complète. Au cours de la séance, le patient est accompagné dans des exercices d’assouplissement et de tonification. La prise en charge permet au patient de retrouver rapidement une activité physique et sportive. Le patient devient alors acteur de sa santé physique sans douleur.

L’oeil du pro

« Lors de la première séance, je vais cibler mes actions pour éliminer les tensions comme l’inflammation, les contractures ou fibroses qui sont les conséquences de la tendinopathie. Ces tensions éliminées, libèrent le mouvement et le patient retrouve sa mobilité. Vient ensuite une action ciblée pour résorber l’inflammation puis relancer le processus de cicatrisation de la lésion. Le gain de temps permet aussi une approche globale en libérant les tensions à distance comme au niveau du rachis si l’origine est neurologique. Les autres séances vont être consacrées à la cicatrisation puis le renforcement de la structure musculaire avoisinante à l’articulation. Pour ce genre de pathologie, je favorise la configuration Tecar 3.0 de l’énergie Winback afin de cibler au mieux mes actions.»

Loïc Dechaine, kiné de l’équipe de basket des Sharks d’Antibes (Pro A)

Winback Rehabilitation

Connectez-vous à winback-academy.org pour plus de contenus